Quatre publications

Mon dernier livre    L’entreprise aux portes de l’humain

Construire la voûte d’une entreprise humanisée, qui fait tenir ensemble les personnes, les groupes, la société, dont les activités façonnent notre terre, constitue aujourd’hui un enjeu crucial. Il implique de valoriser le développement humain et sociétal, de développer les conditions d’une responsabilité partagée dans l’entreprise, de favoriser l’implication de toutes les parties prenantes dans un contexte de protection indispensable des ressources naturelles. Le livre explore donc huit clés qui traduisent ces orientations : le changement, le service, la stratégie, l’initiative, le management, le développement relationnel et humain, le leadership. Il explicite également les valeurs qui les soutiennent. Il allie concepts, méthodes et illustrations.Il s’adresse à la fois à tous les acteurs de changement du monde professionnel et à celles et ceux qui ont envie de le devenir. L’entreprise est vue dans toute sa diversité: organisation des secteurs privé, non-marchand et public.

Des extraits du livre figurent dans mon blog de mars à novembre 2019.

Si vous souhaitez écouter mon interview sur le livre, il vous suffit de cliquer sur le lien suivant : https://rcf.fr/embed/2105990

Si vous souhaitez vous procurer ce livre, les informations utiles se trouvent ci-dessous.

http://pun.be/fr/livre/?GCOI=99993100481200&fa=author&person_id=210

Les commandes se font via le partenaire des PUN i6doc:

https://www.i6doc.com/fr/search/?fa=results&searchtext=Damar

Tous droits de reproduction, traduction, adaptation, même partielle, y compris les microfilms et les supports informatiques, réservés pour tous les pays. Cette interdiction vaut donc pour les extraits publiés sur ce blog.

Dépôt légal : D/2019/1881/3 ISBN – version papier : 978-2-39029-026-1 ISBN – version PDF : 978-2-39029-034-6

 

Article de Charles Delhez paru dans La Libre du 4 novembre 2019 et consacré à mon dernier livre : « L’entreprise aux portes de l’humain ».

https://www.lalibre.be/debats/opinions/il-est-urgent-que-les-entreprises-integrent-la-durabilite-et-passent-aux-actes-5dbf082cd8ad583887447595

Changer de paradigme

Le monde de l’entreprise cherche à évoluer. Ces lieux de production sont en effet une des clés de notre avenir, pour le meilleur et pour le pire. Le pire est hélas trop souvent une réalité : le productivisme, l’épuisement des ressources naturelles, la robotisation excessive, l’instrumentalisation des “ressources” humaines ne menacent-ils pas cet univers ? Tant que le profit est possible et que les actionnaires sont satisfaits, trop de managers n’hésitent pas, peu importent les dégâts collatéraux. L’état de la planète, la vie spirituelle, la créativité, la qualité de vie, le bien-être des collaborateurs n’entrent guère en considération. Le burn-out, mot assez récent (1969), est maintenant sur toutes les lèvres. Caricatural ? On aimerait le penser. Certains disent que ce capitalisme-là entre dans sa phase finale. On l’espère.

L’histoire de notre société ultra-libérale a connu trois étapes. Le xixe siècle a pris conscience de la misère ouvrière et a rêvé d’une société sans classe, le xxe s’est rappelé l’importance de la personne et le xxie siècle découvre les limites de notre terre et de ses ressources. Nous assistons, horrifiés, à la destruction de notre environnement. À chaque fois, heureusement, des hommes et des femmes, des associations, des courants sociaux ont porté ces idéaux. Ainsi – si l’on peut se permettre une simplification historique –, la crise ouvrière a vu la naissance des syndicats ; la personne humaine a été remise au centre dans la seconde moitié du siècle dernier ; les initiatives écologiques se font nombreuses en ce début de millénaire.

Des pas en avant ont donc été faits. Mais tout est toujours à reprendre à chaque génération. Notre monde mondialisé est de plus en plus dual, la personne s’est muée en un individu-roi et, malgré les marches nombreuses et les discours alarmants, l’exploitation outrancière de la Terre se poursuit. Notre modèle d’ “obsolescence programmée” multiplie les déchets et gaspille les ressources. Depuis 29 juillet dernier, nous consommons ce que la terre pourrait nous offrir en 2019 ; en Belgique, ce “dépassement global” a eu lieu le 6 avril. Le secret de l’avenir est ce trépied constitué par la société, la personne et l’environnement. À quand donc la découverte qu’il n’y a pas incompatibilité entre la croissance économique – exigence de la logique entrepreneuriale – et ces trois pieds qui donnent une assise au monde de l’économie ?

C’est en lisant le dernier livre de Michel Damar que je me suis fait ces réflexions. Une livre de plus – mais il n’y en n’a pas encore assez –  qui donne des clés pour ouvrir le monde de l’au-delà de la transition. Et cet auteur – qui avait signé, en 2013, Diriger à la lumière de l’Évangile – y actionne heureusement la dimension symbolique, n’hésitant pas à faire appel aux maîtres spirituels de différents univers culturels, ce patrimoine trop oublié. Quand il s’agit de prendre conscience des enjeux actuels, on ne peut faire fi du langage symbolique, cette capacité humaine de ne pas seulement comprendre, découper, déconstruire en “idées claires et distinctes”, mais d’exprimer des sentiments et des idéaux à travers l’art, la littérature, la spiritualité. Il convoque aussi la nature pour illustrer ses propos de manager, elle qui est si riche en créativité et en adaptation.

Comme dans tout ouvrage un peu lucide aujourd’hui, l’auteur rappelle l’urgence. Oui, une société doit être rentable, mais sur le long terme. La durabilité est la question le plus inquiétante de notre civilisation. Il faut sans traîner changer de paradigme – pas moins – car “la vitesse à laquelle le curseur va se déplacer sur la ligne du temps qui relie le paradigme ancien au paradigme nouveau [décidera] de l’avenir de l’entreprise et, osons l’écrire, de l’avenir de l’humanité”. Merci, Michel.

Charles Delhez

Lire : L’entreprise aux portes de l’humain. Huit clés pour placer la personne au cœur de l’organisation,  Michel Damar (avec Joseph Pirson), Presses universitaires de Namur, 2019. Voir aussi Jacques Crahay, La Libre du 10 octobre.

Le temps instant

Mon premier recueil de haïkus. Poème de l’éphémère, de l’observation de la nature et des petits riens fugaces de la vie, le haïku dérobe à l’instant un petit fragment d’éternité. Ces temps de l’instant, qui ne s’écoutent que dans le silence intérieur, sont liés à quatre thèmes dans ce premier recueil : la nature, les saisons, les lieux, la vie.

Ce recueil est disponible au prix de 10€ :

A Namur en dépôt: L’Empreinte Belge, 22 rue Godefroid ou à la librairie Papyrus, 16 rue Bas de la Place

Chez l’éditeur : Editions Acrodacrolivres

https://www.librairiedutienne.com/online-store/Le-temps-instant-p85567097

Auprès de l’auteur : michel.damar@gmail.com

Il peut être également commandé dans votre librairie habituelle.

Découvrez mon interview sur la poésie du haïku en cliquant sur le lien ci-dessous.

https://rcf.fr/culture/livres/le-temps-instant-de-michel-damar-0#

Diriger à la lumière de l’Évangile

Diriger à la lumière de l'Évangile, en collaboration avec Joseph Pirson. Lit Verlag, mai 2013.

Diriger à la lumière de l’Évangile, en collaboration avec Joseph Pirson. Lit Verlag, 136 pages, 2013.

Parmi les nombreux ouvrages consacrés à la gestion d’entreprises, d’associations et d’institutions publiques, cet essai original vient de paraître en 2013, explorant une nouvelle piste de réflexion sur le management. Diriger à la lumière de l’Évangile est librement inspiré d’extraits de textes fondateurs de la religion chrétienne.

Avec Joseph Pirson, sociologue et philosophe, nous définissons vingt-huit valeurs et en déduisons des propositions concrètes pour la conduite de personnes.

Diriger sur base de ces valeurs prend en compte la maturité, la responsabilisation des acteurs et leur besoin de s’épanouir dans leur travail.

Dans cette perspective, cet ouvrage s’adresse tant aux croyants qu’aux non-croyants ayant à cœur de développer leur art de diriger.

Il peut être commandé (version papier ou électronique) sur le site de l’éditeur Lit Verlag.

Lisez un extrait de cet ouvrage.

Le pilote et le fonctionnaire

Le pilote et le fonctionnaire. Mes conseils pour une administration de qualité. Presses universitaires de Namur, 278 pages, 2008.

Le pilote et le fonctionnaire. Mes conseils pour une administration de qualité. Presses universitaires de Namur, 278 pages, mars 2008.

Depuis la réforme Copernic, initiée en 1999, l’administration fédérale belge est en forte évolution. Des managers ont fait le pari du changement, sur des questions essentielles : les rapports avec le monde politique et les membres du personnel, la mise en place d’outils comme le plan de management, la gestion des risques ou les tableaux de bord, le service à la clientèle, les relations avec les partenaires du service public et la promotion de la qualité totale.

Dans cet ouvrage, je partage mon expérience de manager public et explique comment j’ai piloté un service public en mouvement. Grâce à de nombreux exemples, je montre combien l’implication des personnes occupe une position centrale dans la réussite du changement. Enfin, je présente les outils qui ont été développés pour faire du Service public fédéral Mobilité et Transports un exemple dans le développement de la qualité.

Répondant à un objectif pédagogique et souhaitant transmettre son savoir-faire, je fournis des conseils à ceux qui veulent promouvoir un service public qui réponde aux attentes des citoyens, des entreprises et du monde politique.

Il peut être commandé aux Presses universitaires de Namur.

Lisez un extrait de cet ouvrage.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.