L’extrait du mois – octobre 2018


La culture d’entreprise, déterminante et (souvent) invisible

La culture d’entreprise peut se définir comme l’ensemble des façons de penser et d’agir… et par conséquent, l’ensemble des façons d’organiser, de gérer et de produire. Plus précisément, la culture est un système composé de valeurs opérantes, de croyances, de comportements habituels et de pratiques spécifiques. Ce système produisant un ensemble de règles, formalisées ou non, connues de tous mais souvent peu conscientes, qui subdéterminent les façons de concevoir et de se conduire.

Lebailly et A. Simon prennent à ce sujet un exemple éloquent : « La culture fonctionne comme la quille d’un grand voilier. On la voit si peu qu’on peut en oublier l’existence ; c’est pourtant elle qui donne toute sa stabilité au bateau, qui permet à l’équipage de tenir son cap, c’est elle qui facilite la remontée au vent, même par gros temps ».

Souvent peu explicite à l’intérieur de l’entreprise elle-même, la culture n’est pratiquement pas perceptible pour ceux qui n’ont pas l’expérience d’une autre organisation, à l’instar de la culture nationale pour celui qui n’est jamais sorti de son pays. Car ce qui, bien souvent, produit la conscience de l’existence d’une culture, est le choc qui résulte de la rencontre avec une culture différente.

Comment naît une culture d’entreprise ? Elle résulte d’un empilement de strates historiques qui se surajoutent. Les premières sont composées des traces laissées par le fondateur et les influences du métier d’origine, ainsi que les valeurs et croyances partagées par les premiers collaborateurs, puis viennent les différents événements et traumatismes que l’entreprise a dû traverser.

Un site d’humour sur internet (fautrigoler.com) livre cette histoire qui donne une image de la façon de la culture se développe jusqu’à devenir inconsciente pour les générations suivantes.

Mettez cinq chimpanzés dans une chambre…

Accrochez une banane au plafond et mettez une échelle permettant d’accéder à la banane.

Assurez-vous qu’il n’y a pas d’autres moyens d’attraper la banane que d’utiliser l’échelle.

Mettez en place un système qui fait tomber de l’eau très glacée dans toute la chambre (par le plafond bien sûr) dès qu’on commence à escalader l’échelle.

Les chimpanzés apprennent vite qu’il ne faut pas escalader l’échelle.

Arrêtez le système d’eau glacée de telle sorte que l’escalade n’a plus son effet gelé.

Maintenant, remplacez l’un des chimpanzés par un nouveau.

Ce dernier va chercher à escalader et sans comprendre pourquoi, se fera tabasser par les autres. Remplacez encore un des vieux chimpanzés par un nouveau.

Ce dernier se fera encore tabasser, et c’est le chimpanzé n° 6 (celui qui a été introduit juste avant) qui tapera le plus fort.

Continuez le processus jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que des nouveaux.

Alors, aucun ne cherchera à escalader l’échelle et si jamais il y en a un qui pour une raison quelconque ose y penser, il se fait massacrer illico par les autres.

Le pire, c’est qu’aucun chimpanzé n’a la moindre idée sur le pourquoi de la chose.

C’est ainsi que le fonctionnement et la culture d’entreprise prennent naissance ! ».

Cet article a été publié dans changement, culture, management. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’extrait du mois – octobre 2018

  1. Etienne de Callatay dit :

    Merci Michel pour la petite histoire de singe.
    Il en existe une version filmée avec des humains.
    Voici le lien.

    Etienne de Callataÿ

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.