L’extrait du mois – juin 2016

Les organisations axées sur les valeurs.

Dans son livre « Libérer l’âme de l’entreprise », Richard Barrett résume ainsi les caractéristiques de ces organisations.

Les organisations visionnaires ne sont pas seulement conscientes de leurs valeurs, elles les utilisent consciemment pour guider leurs prises de décision et construire une culture d’entreprise adhésive. Elles établissent un équilibre dynamique entre les besoins de survie et de croissance des organisations, les besoins de réalisation personnelle des salariés et les besoins de la communauté locale et de la société pour un développement économique, social et environnemental durable.

Une forte culture positive représente l’un des six * attributs des entreprises qui connaissent un succès financier durable, mais, fait assez étonnant, peu d’entreprises ont de telles cultures. Il y a plusieurs raisons à cela :

  • La société n’a pas défini sa vision, sa mission et ses valeurs ;
  • L’équipe de direction a défini une vision, une mission et des valeurs qui n’ont pas été partagées avec les salariés ;
  • La vision, la mission et les valeurs de la société ont été définies et partagées avec les salariés mais ceux-ci ne se les ont pas appropriés. Ils n’ont pas eu l’occasion de discuter ou de participer au processus.
  • La vision, la mission et les valeurs de la société ont été définies et acquises par les salariés, mais n’ont pas été intégrées aux systèmes, procédures et pratiques de l’organisation. Une forte culture positive ne peut être établie que si les valeurs et comportements associés sont structurellement intégrés aux systèmes de ressources humaines, en particulier les processus d’évaluation du personnel. Un processus d’évaluation des performances et une politique d’embauche basés sur les valeurs sont essentiels au développement d’une forte culture positive.

Une autre raison pour laquelle des sociétés ne réussissent pas à développer des cultures positives solides est que la formulation de leur vision, de leur mission et de leurs valeurs est trop diffuse et ne suscite aucune inspiration. Elle manque de contenu motivant. Trois questions doivent être posées pour élaborer une charte de vision, de mission et de valeurs ; Quel est le but de cette charte ? A qui s’adresse-t-elle ? Quel devrait être son rôle vis-à-vis de son public cible ?

* Les autres attributs sont :

  • Un engagement durable dans une politique d’apprentissage et de renouvellement personnel.
  • Une adaptation continue basée sur le feedback des environnements internes et externes.
  • Des alliances stratégiques avec des partenaires internes et externes, des clients et des fournisseurs.
  • Une volonté de prendre des risques et de faire des expériences.
  • Une approche de la mesure des performances.
Cet article a été publié dans leadership, RH. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.