Détecter les signaux faibles avec la théorie des 5 éléments

Dans trois articles précédents (*), j’ai exploré l’application de la théorie chinoise des 5 éléments au management des organisations et à la créativité personnelle.

L’objectif de cet article est d’appliquer cette théorie chinoise des 5 éléments à un aspect particulièrement important du management, à savoir la capacité à détecter les signaux faibles qui vont à long terme impacter la vie d’une organisation ou d’une société. La détection de ces signaux permet d’éviter d’entrer dans une spirale de transformation radicale ou même de disparition si rien n’est fait pour anticiper ces changements.

A titre d’exemples, l’évolution alarmante de l’obésité dans  en Américaine du Nord ces dernières décennies constituait un signal faible. Aujourd’hui, en Europe, avec l’invasion de la culture nord-américaine de la mal bouffe, le même constat peut s’appliquer. L’ouverture, le 2 juillet 1971, du premier Quick en Belgique, à Anvers, et du premier Mac Donald, le 21 mars 1978, à Bruxelles sont des signaux faibles.

Plus récemment, j’ai été frappé par la déclaration du  responsable de la chirurgie de l’hôpital universitaire Bichat après les attentats de Paris du 13 novembre 2015. En 2011, il prenait la décision de former son personnel à la médecine de guerre. Cette formation a été d’une grande importance pour soigner les blessés par balles. 2011 ? C’était l’année des attentats en Norvège commis par Anders Behring Breivik..

Venons-en maintenant à la théorie des 5 éléments.

Il est important de rappeler ici l’essence des différentes phases du cycle en les caractérisant par quelques termes essentiels.

La phase Bois: développer, conquérir, grandir, entreprendre.

La phase Feu : intégrer, organiser c’est-à-dire coordonner et coopérer.

La phase Terre : imprégner, faire mûrir, relier, rapprocher, harmoniser, enrichir.

La phase Métal : recentrer, formater, assurer la rigueur, éliminer le superflu.

La phase Eau : accumuler, féconder, faire fructifier.

Nous sommes donc ici dans le registre symbolique et analogique.

Les questions clés de l’élément Bois.  Comment sortir de mon cadre actuel ? Comment développer un projet nouveau qui a du sens l’organisation ? Comment s’assurer de la réussite de ce projet ? Quelles sont les idées à développer pour aller dans cette direction ?

A titre d’exemples, voici 9 idées qui s’inscrivent dans la dynamique Bois pour créer les espaces de détection des signaux faibles. Cette liste peut être constituée à l’aide de panels de personnes créatives au sein de l’organisation.

Idée 1 : confier à une unité de l’organisation la lecture de livres de prospective.

Idée 2 : constituer régulièrement des panels d’experts pouvant apporter leur éclairage sur les évolutions.

Idée 3 : donner mission au service statistique de l’organisation de compulser les banques de données utiles.

Idée 4 : passer un contrat structurel avec une institution d’évaluation, de prospective et de statistiques pour avoir un rapport régulier sur leur décodage de l’environnement.

Idée 5 : rencontrer régulièrement les parties prenantes externes de l’organisation pour détecter les signes avant-coureurs d’un changement dans les besoins.

Idée 6 : mobiliser les acteurs internes de l’organisation dans la récolte de l’information utile.

Idée 7 : créer une unité chargée de rassembler et d’analyser les informations recueillies en interne et en externe.

Idée 8 : mener des missions dans les pays considérés comme avant-coureurs des tendances.

Idée 9 : générer des dialogues internes pour mobiliser les intuitions de certains membres du personnel ayant le sens de l’observation et suffisamment  imaginatifs.

Les questions clés de l’élément Feu.  Comment organiser ces idées dans un ensemble cohérent d’actions au sein de l’organisation ? Quelle est la vision sous-tendant ces actions ? Qu’est-ce qui permet de créer une intelligence collective dans ce processus de détection ? Comment créer de la coopération pour la réalisation de celles-ci ?

Les idées émises dans la « saison » Bois s’inscrivent dans trois thématiques différentes : la première est un changement professionnel dans une autre entreprise, la seconde est un travail rédactionnel (livre ou articles), la troisième dans un apport plus direct d’expérience dans l’enseignement ou dans des institutions ou réseaux de conseils.

La cohérence Feu indique de retenir une de ces 3 orientations globales. Supposons que Bernard ait fait le choix de la dernière.

Les questions clés de l’élément Terre. Comment donner de la forme à l’orientation retenue ? Comment créer des liens ? Comment recueillir les premiers fruits ? Quel est le scénario d’implémentation ?

Il s’agit à ce stade de mener des actions concrètes traduisant la volonté de valoriser l’ expérience dans un réseau ou d’autres institutions. Un scénario possible est donc de sélectionner les contacts qui vont être pris auprès de personnes ou d’institutions à partir de critères tels que la proximité thématique, la proximité géographique …. Ensuite de prendre ces contacts pour présenter l’expérience et l’offre de service.

Les questions clés de l’élément Métal. Que retenir de l’expérimentation ? Que faut-il poursuivre comme action ? Que faut-il abandonner ?

Les résultats de tous les contacts pris dans la « saison » Terre sont à évaluer ; certains méritent d’être poursuivis pour leur donner plus de forme, de densité durant la « saison » Eau ; d’autres ne donnent pas suffisamment de résultats et doivent être arrêtés sous peine de dépenser trop d’énergie.

Le résultat de la sélection Métal est de conserver ce qui durable et positif pour Bernard.

Les questions clés de l’élément Eau. Comment approfondir ce qui a été exploré dans la « saison » Terre ? Comment densifier le contenu ? Comment accumuler les moyens pour cet approfondissement ?

Durant cette « saison », Bernard doit valoriser tout ce qui a été acquis précédemment, consolider son apprentissage par des aptitudes et des savoirs complémentaires dont la nécessité a été mise en évidence. Cela va aussi lui servir pour une nouvelle « saison » Bois pendant laquelle il pourra à nouveau explorer d’autres horizons

(*)

https://micheldamar.wordpress.com/2015/11/01/comment-mieux-diriger-avec-la-theorie-chinoise-des-cinq-elements/

https://micheldamar.wordpress.com/2015/11/16/lextrait-du-mois-novembre-2015/

https://micheldamar.wordpress.com/2016/03/01/developper-sa-creativite-a-laide-de-la-theorie-chinoise-des-5-elements/

(**)

Sources bibliographiques.

Les cinq chemins du clair et de l’obscur, Jean-Marc Eyssalet, Guy Trédaniel Editeur.

Créativité et innovation avec les 5 éléments chinois, Olivier Bérut, Editions Chariot d’Or.

Cet article a été publié dans changement, management, systémique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Détecter les signaux faibles avec la théorie des 5 éléments

  1. Edith dit :

    Merci, Michel, pour ce partage!
    Je n’étais pas étonnée de découvrir l’élément bois…..mon élément chinois.

    Très cordialement,
    Edith.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.