L’extrait du mois – mai 2015

La stratégie de base de résolution de problème.

Cette stratégie se développe sur base du modèle SCORE à partir de la relation entre les cinq éléments suivants.

« Symptômes.

Ce sont les aspects les plus conscients du problème. Qu’il s’agisse d’une organisation, d’un groupe de personnes ou d’une personne, ils peuvent apparaître sous deux formes : soit un dysfonctionnement par rapport à un objectif défini préalablement, soit un malaise ou un incohérence par rapport aux niveaux logiques – expliqué ci-après-.

Le fait de constater un malaise on une incohérence suppose la comparaison – de préférence explicite- entre un état présent, ou un état désiré qui devrait donner lieu à une définition d’objectif.

Causes.

Ce sont les éléments sous-jacents qui permettent au symptôme de perdurer. Elles sont moins évidentes que le symptôme, situées souvent à un niveau logique supérieur, plus systémiques et moins conscientes – ce qui ne facilite pas la résolution du problème-.

Une cause immédiate provient souvent d’une série d’autres, associées en parallèle ou en chaîne. C’est pourquoi certains problèmes, apparemment résolus, réapparaissent ensuite.

Objectifs.

Ils sont à définir avec précision, mais sans précipitation : un objectif souhaitable peut en voiler un autre, plus fondamental ou plus réaliste. Un objectif défini comme l’inverse du symptôme est habituellement trop court, manquant de méta-objectif.

Ressources.

Il s’agit de définir les éléments sous-jacents qui fortifient l’état désiré, permettent le changement, et rendent possible, par l’atteinte des objectifs, la disparition structurelle et durable du symptôme. Pour y parvenir, il est important de vaincre les résistances, qui tendent à revenir à l’état présent.

Effets.

Ce sont les résultats à court et long terme produits par le fait d’avoir atteint les objectifs ».

Louis Fève, Chantalle Servais et Gustavo G Soto

Cet article a été publié dans coaching. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’extrait du mois – mai 2015

  1. FURNEMONT dit :

    Le plus difficile étant de vaincre les résistances.
    Cela pourrait faire l’objet de toute une étude

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.